vendredi 5 avril 2013

Ca ne va jamais rentrer!


 


















J'aurais du l'inventer, ce service d'aide à la personne qui aurait consisté à proposer aux familles, à la veille des vacances, de préparer leurs valises, toutes leurs valises, depuis la glacière avec casse-croûte pour la pause méridienne du voyage jusqu'au vanity de madame avec blush bonne mine pour journée de randonnée et mascara effet faux cils pour soirée en amoureux.
Dans une semaine, on déménage, euh, je voulais dire : on part en vacances...
Déjà un mois que je prépare mentalement mes valises... enfin s'il n'y avait que les miennes, ce ne serait rien (enfin si ce serait déjà pas mal, mais là c'est pire...). 

Car il faut prévoir :

- la valise d'un papa Geek qui aime avoir chaud au cou et aux épaules, qui aime le style sportswear mais pas trop habillé, qui aime les chaussures Mephisto parce que ses pieds ont besoin de confort, qui aime être à la fois des villes et des champs, qui aime ressortir sa vieille veste en jean's avec laquelle il a réussi à séduire sa première fille à sa première boum à l'occasion de sa semaine de vacances, qui n'aime pas se séparer de son bon vieux pull marin super parce qu'il tient chaud quand il fait froid mais qui ne tient pas chaud quand il fait chaud et qui lui a tenu compagnie quand il était de quart pendant la Tresco, qui n'aime pas faire sa valise mais qui n'aime pas non plus les pulls décolletés V rouges et jaunes que je mets dedans, qui aime lire beaucoup beaucoup, qui aime écouter beaucoup beaucoup de CD, qui change souvent souvent de t-shirt aussi et qui a toujours peur de manquer de quelque chose...

- la valise de Brin d'Osier qui aime tous ses livres et qui les lira donc tous sans exception, donc "ben tu sais, Mamounette, ce qu'on va faire? On va tous les prendre, comme ça, il y a pas besoin de choisir!" Qui aime jouer aux Legos, mais aussi à la ferme Playmobil, et puis aussi au safari Playmobil mais non, en fait, ce qu'il préfère quand même, c'est la pâte à modeler, les feutres et les gommettes avec une rame entière de papier si on veut faire des dessins. Qui aime en fait ses peluches plus que toutes ces babioles, surtout son ours chéri Barnabé qui mesure 1 mètre et qui pèse deux kilos et qu'il n'est bien entendu pas question d'emmener excepté si on décide d'accrocher une remorque derrière le break. Qui aime manger des amandes quand il a un petit creux à 11 heures, les compotes à la banane pour le goûter et les tartines de Krisprolls au Madame Loïc au petit-déjeuner - ça tombe bien, on ne va ni en Suède, ni en Bretagne... Qui dort encore dans un lit à barreaux mais qui a l'âge requis pour dormir dans un lit de grand mais qui n'y a jamais dormi sans barrière... alors faudra prévoir la barrière de lit parce que de toutes façons c'est son petit frère qui va dormir dans le lit parapluie. Qui aime bien faire des randonnées ("t'as vu mes cuisses de mouche et mes mollets de jardinier?" m'a-t-il dit ce matin en relevant simultanément les jambes de son pantalon) oui mais des fois, au bout de 5 km de marche, il a un petit coup de pompe et là il s'assoit dans la mousse fraîche des sous-bois et ne veut plus faire un pas et il se met à nous tendre les bras avec le regard accablé de désespoir en nous suppliant de le porter sur nos épaules. Alors le Deuter, on le prend ou pas? That is the question, parce que si on le prend c'est sûr qu'on ne l'utilisera pas mais si on ne le prend pas, alors ça va de soi qu'on en aura besoin... Sans parler des CD sans quoi il n'est pas envisageable de partir en voiture : la piste 15 de celui d'Yves Duteil, la piste 7 de celui d'Anne Sylvestre, les pistes 2-5 et 13 du dernier numéro de Picoti Chansons, quelques-unes des Petits Loups du Jazz mais c'est très variable en fonction de l'humeur ; bref heureusement que Maman Griotte aime jouer les DJ au lieu de dormir en voiture... Et puis il y a les vêtements : des chauds et chics? Des printaniers et fonctionnels ? Et les chaussures : bottes en caoutchouc ou baskets? Mocassins bateaux ou montantes en Gore-tex? Je sais que je finirai par ajouter un sac et à tout prendre, de toutes façons...

- la valise de Croquembouille qui a eu 6 mois il y a une semaine, qui porte du 12 mois mais pour qui le 12 mois commence à être un peu juste, sans toutefois mettre du 18 mois qui est encore un peu large... Qui commence à apprécier les jouets en tissu, qui commence à manger des compotes et des purées de légumes (il faudra donc emporter le Babycook), pour qui je n'aurai peut-être plus assez de lait mais pour qui il faudra déjà prévoir du lait 2° âge (celui qu'on n'a pas en stock bien entendu...), qui commence à se tenir assis sans vraiment rester dans cette position trop longuement (il faudra donc emporter le relax, le porte bébé ventral et l'anneau de bain), qui a tellement grandi que ses pieds dépassent du cosy mais qui est encore trop petit pour être promené dans une poussette de grand, qui salit souvent ses turbulettes et les turbulettes ça ne se lave pas comme ça au fond d'un lavabo de chambre d'hôtes avec une savonnette de 2 milligrammes (il faudra donc emporter les 3), qui est changé deux fois par jour parce que bébé crachotte de la carotte, qui dormira dans le lit parapluie avec un bon matelas pour le rendre plus douillet, qui ne rentre plus dans sa pilote mais qui aura quand même besoin d'être au chaud dans un blouson d'hiver, qui a besoin de plein de couches, de plein de lait de toilette, de plein de gel Delabarre pour ses dents qui commencent à percer...

- last but not least la valise de Griotte. Un casse-tête inédit. Un défi improbable. La promesse d'une journée entière de questionnements, de doutes, de tergiversations... Collection automne-hiver ou printemps-été? Escarpins ou ballerines? Imperméable ou anorak? J'en connais le déroulement par cœur : et que je t'enlève ce chemisier pour ajouter ce pull en laine, et que je t'ajoute cette robe en tricot pour enlever ce t shirt trop léger, et que je prends ce cardigan au cas où, ce pantalon au cas où, ce foulard au cas où... Il y a à peu près une centaine de "au cas où" qui justifie le fait que je vide la moitié de ma penderie dans mes valises. Des colliers pour assortir avec la tenue rose, des bottes pour aller avec la robe beige, un sac à main pour sortir au restaurant et un sac à dos pour fourrer le casse-croûte, des boucles d'oreille passe-partout et un sautoir sophistiqué, du parfum pour tous les jours et du rouge à lèvres pour les grandes occasions. Une mission quasi impossible si Maman Griotte compte faire rentrer tout ça dans une seule valise... Sans compter que je voudrais emmener avec moi mes bidons de lessive, mon fer à repasser, ma machine à laver et ma machine à coudre ainsi que ma bibliothèque, mais ça, c'est une autre histoire...

Au moment de préparer la voiture, au moment d'y faire rentrer nos quatre valises et les quinze sacs bourrés d'affaires qui ne rentrent pas dans nos quatre valises + nos deux garçons, leurs peluches et leurs jouets + nos trois cochons d'Inde avec le foin et les granules+ la glacière avec le pic-nic, le lit parapluie, le relax, les parapluies et les bâtons de randonnée, on entendra souvent la phrase "ça ne va jamais rentrer!" ponctuée de quelques jurons audacieux  mais au bout de quelques heures d'acharnement, on sera fin prêts pour prendre la route des vacances ; du moins je l'espère parce que jusqu'à maintenant on y est toujours arrivé...


10 commentaires:

  1. Vous y êtes toujours arrivés, et connaissant votre sens de l'organisation, il ne pourra pas en être autrement encore cette fois-ci. Et Me S.. Sera là pour vous aider, c'est compris dans le tarif!
    Restez zen, comme à votre habitude, et tout ira bien.
    Je suis certaine que Brin d'Osier se fera un plaisir de vous donnez un " coup de mains"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De vous donner, je rectifie...

      Supprimer
  2. j'ai parcouru ton blog découvert hier, je l'ai même pratiquement lu de bout en bout, et je me suis bien amusée!
    Allez, courage pour les valises... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce gentil signe laissé sur mon blog! Les valises sont maintenant redéfaites, tout est repassé et on a retrouvé notre petit quotidien à la maison mais ça y est, demain, je poste les photos des vacances!

      Supprimer
  3. Pas encore rentrée ? J'espère que ça a été, les vacances, quand même... c'est que c'est inquiétant de plus lire de messages ici - en même temps, panne d'ordi, panne de téléphone, panne d'inspiration... ça peut arriver. ;)
    Je viens de (re)lire l'article sur les valises et alors là, on ne joue pas dans la même catégorie, on voyage très très léger depuis toujours : on est les rois de "on pourra trouver ça sur place" (les couches), du peu de puériculture (l'écharpe qui prend pas de place au lieu de la poussette, le bain dans la bassine en bas de la douche, bébé sur les genoux faute de chaise haute...) et des supers astuces gain de place (toujours voyager en portant les vêtements les plus volumineux, look assuré !). Bon, c'est mon homme, en fait, le champion de l'optimisation des bagages. ;)
    Heureusement, parce que l'été dernier, pour notre grand grand voyage en Islande, on partait à 5... en train !!! (pour rejoindre l'aéroport) donc il fallait porter tout le fourbi pour 5 sur notre dos... ça s'est fait (mais on était encombrés quand même, surtout qu'il fallait du chaud pour là-bas).
    Bon, remets-nous un petit mot par ici quand même, qu'on sache que tout va bien. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, il faut vraiment qu'on progresse! Parce que nous, quand il n'y en a plus, il y en a encore! Il faut reconnaître que Griotte fait une valise, la ferme, et le matin du départ, un coup d’œil dans la penderie et hop : on remet trois vestes, douze t-shirt et deux pantalons au cas où... alors forcément, ça n'aide pas... Mais c'est vrai que du coup on ne s'aventure pas dans des vacances exotiques pour le moment parce que la quantité de matériel qui nous semble indispensable nous effraie un peu!

      Supprimer
  4. Ah oui, et plus assez de lait... c'est pas possible, non ? :/ Même si des fois on a l'impression, en faisant des tétées plus fréquentes, ça relance le tout (on peut en parler si tu veux, j'ai allaité mon loulou 20 mois et le passage des 6 mois a effectivement été un peu compliqué mais sans qu'on ait besoin de passer au bib... fais-moi un mail si tu veux en discuter, ça me fera plaisir de faire profiter de mon expérience si ça t'aide !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours avec beaucoup de retard... Croquembouille approche les huit mois! La fatigue de ces dernières semaines me dicte de sevrer mon bébé parce que j'ai peur de me laisser gagner par un épuisement indicible mais angoissant... Et en même temps, je peux toujours le nourrir et j'ai du mal à franchir ce cap qui fera d'une tétée ultime la dernière de ma vie... Que c'est compliqué d'être femme et mère!!! En tout cas, mon petit garçon alterne tétées, purées de légumes et compotes avec beaucoup de plaisir et une grande sérénité... Comment as-tu vécu tes 20 mois d'allaitement? Moi c'est surtout quand il faut compléter le plat de résistance à midi et le soir que je trouve ce rythme un peu contraignant. Je partagerai ton expérience avec un grand intérêt! Merci mille fois, chère Annette!

      Supprimer
  5. Bonsoir !
    Moi aussi, je m'interroge devant ton silence... Comment se sont passées les vacances ? Je viens voir régulièrement ton blog, comme beaucoup d'autres j'imagine, sans trouver de nouvelles, sans retrouver ta qualité d'écriture, ton humour, ta lucidité, ta sincérité, tes passions, tes difficultés, tes jolies cousettes, ...
    Alors, j'espère que tout va bien !
    A bientôt... !
    Estelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec beaucoup de retard mais avec beaucoup de bonheur, je viens te remercier de ta fidélité à mon blog!!! Un peu bousculée par les uns et les autres, un peu fatiguée, un peu lasse ces dernières semaines, il est vrai que je suis parfois tentée de renoncer à ce blog parce c'est une contrainte quotidienne supplémentaire et le programme des journées est sûrement trop ambitieux, entre couture, école à la maison, recettes pour bien accueillir Mister Perfect le soir et ce vilain défaut de Miss "J'range'tout"! Mais comme ça fait plaisir de lire que tu aimes me lire!!! Non, j'aime bien trop écrire pour abandonner!

      Supprimer